Le brossage des dents

Voilà un nouveau casse-tête lorsque l’on décide de passer au tout-naturel : le brossage des dents. Quelle brosse et quel dentifrice utiliser, comment réussir à réduire au maximum ses déchets et éviter les produits dit toxiques autour de notre évier ? Mademoiselle Crapaud s’est penchée sur le sujet et vous propose aujourd’hui quelques solutions…

Le dentifrice

Nous utilisons en moyenne 75 litres de dentifrice dans notre vie. Voilà pourquoi il est interessant d’y faire attention, même si nous le recrachons. Il existe un nombre de dentifrices incroyable dans nos rayons. Bio ou non, avec des allégations plus ou moins réalistes, des dentifrices dit « complet » qui font tout (et presque même votre café le matin !). Bref, s’y retrouver c’est un sacré bazar. Le dentifrice n’est pas considéré comme un médicament mais comme un cosmétique (du moins pour la plupart), les allégations avancées ne sont pas spécifiquement testées. Fiez-vous à votre ressenti : Vous utilisez un dentifrice anti-tartre et vous en avez toujours autant ? Changez de dentifrice. La meilleure expérience c’est la vôtre. 

 

Lorsque vous choisissez un dentifrice, assurez-vous (comme pour tous vos cosmétiques) qu’il ne contienne aucun ingrédient nocif pour votre santé. Encore mieux, évitez également les ingrédients contesté pour leurs méfaits sur l’environnement. Hé oui, ça n’est pas simple. Pour vous aidez, voici une liste non exhaustive des ingrédients à éviter : 

• Le triclosan : antimicrobien, il est suspecté d’être un perturbateur andoctrinien (il pourrait avoir des effets sur la reproduction ainsi que sur les hormones thyroïdiennes). 

• Le sodium lauryl Sulfate : tensioactif, c’est lui qui apporte la mousse et la détergente à beaucoup de dentifrice. Mais il est considéré comme agressif pour la peau et d’autant plus pour les muqueuses. A éviter, donc ! 

• Le propylène glycol : Huile minérale utilisée comme tensioactif, il est reconnu pour être irritant pour la peau, les yeux et les muqueuses, ainsi qu’étant toxique pour certains de nos organes. 

• La diéthanolamine (ou DEA) : Connu comme perturbateur endocrinien, elle peut aussi réagir avec d’autres ingrédients pour former une substance potentiellement cancérigène. 

• Les microbilles : Les microbilles sont des granules de plastique présentes dans beaucoup de cosmétiques. Non biodégradables et surtout infiltrables à cause de leur taille elle sont une menace environnementale évidente. 

 

La brosse a dents

Tout d’abord n’oubliez pas. Le brossage de dent se réalise au moins deux fois par jour, pendant deux minutes. Il faut aussi être minutieux et délicat. Inutile de vous acharner sur vos jolies dents, ça ne fera qu’abimer vos gencives ! On choisit donc une brosse à dents aux poils souples pour éviter l’abrasion des dents et la rétractation des gencives qui peuvent conduire à des problèmes dentaires et esthétiques.

En ce qu’il concerne le zéro déchet dans votre salle de bain, plusieurs solutions sont possibles. Les brosses à dent en bois, entièrement biodégradables font fureur en ce moment. Elles sont agréables au toucher et tiennent bien dans le temps. En plus, elles sont super jolies (c’est un détail mais c’est toujours agréable). Lamazuna a également créé une brosse à dent réutilisable à partir de plastique recyclé. On ne change que la brosse et on garde le manche. C’est pratique et écologique. Lorsque le manche est trop endommagé, vous pouvez l’envoyer à Lamazuna qui s’occupe du recyclage. Du recyclé qui se recycle, ça c’est la classe ! 

 

retrouvez les produits du p'tit crapaud pour vous laver les dents !